Focus sur les outils de marche (1/2)

Le simple fait de marcher peut sembler essentiel à quiconque n’a jamais connu de problèmes de motricité. Pour autant, si ce geste du quotidien peut sembler élémentaire ; rien n’est plus faux. Et de nombreux évènements peuvent en faire mesurer toute l’importance. En effet, il n’est pas rare d’être confrontés à des périodes où la marche, loin d’être un geste automatique, devient problématique. Ce peut être notamment le cas à la suite d’une longue maladie ou d’un accident qui entraînerait la nécessité d’une rééducation. Mais aussi lorsque l’on vieillit et que cette activité devient de plus en plus compliquée à exercer. Fort heureusement, des outils existent afin d’aider les patients concernés à conserver ou à retrouver cette faculté motrice essentielle. Lumières sur ces alliés du quotidien à ne surtout pas oublier !

L’élégante canne

En matière d’aide à la marche, la canne est probablement l’un des instruments les plus plébiscités. Cela parce qu’elle fournit tout à la fois un appui rassurant et un gain d’autonomie tout particulièrement appréciable. Cependant, s’il s’agit du dispositif de marche le plus léger de cette sélection ; il est important de comprendre qu’il ne convient malheureusement pas à tout le monde. Et que des difficultés considérables à se déplacer ne sauraient sans doute être résolue de cette façon. Dans le cas contraire et lorsque les difficultés sont temporaires ou résultent de douleurs aux jambes, hanches, troubles de l’équilibre, problèmes articulaires ou musculaires ; la canne sera tout indiquée. Elle permet alors de transférer le poids du corps sur le poignet ou l’avant-bras, ce qui soulagera les membres inférieurs. Cela dit, sachez qu’il existe plusieurs types de cannes et qu’il vous faudra trouver celui qui correspond le mieux à vos besoins. Par exemple, la canne simple ne comporte qu’un seul pied. C’est généralement la plus usitée et les plus basique ; idéale au quotidien. Mais si ce type d’outil de marche ne vous convient pas, pas de panique ! Vous pourrez également opter pour une canne tripode ou quadripode dotée de trois ou quatre pieds et par conséquent ; de davantage de stabilité. Plus encore, la canne siège est dotée d’un, trois ou quatre pieds reliés par une jonction à une assise. Un système ingénieux qui vous permettra de vous asseoir pour vous reposer à n’importe quel moment sans pour autant être trop encombrant !

Cela dit, si la canne ne suffit pas à résoudre votre problématique de marche, d’autres outils pourraient y parvenir. Rendez-vous très prochainement pour en savoir davantage à ce sujet !

Cet article est une contribution libre rédigée par un auteur partenaire et non par la société elle-même.